Achat d’une maison : pourquoi et comment évaluer le certificat énergétique APE ?

diagnostic de performance énergétique

Le certificat de performance énergétique (APE) est un document qui reprend les caractéristiques énergétiques d’un bâtiment, d’un logement ou d’un appartement. Le certificat APE doit être établi par les propriétaires d’un bien immobilier et définit sa performance énergétique. Le coût de ce certificat fondamental est d’environ 150 euros. Le chiffre exact dépend beaucoup de la région et aussi de la ville où se trouve le bien. Le certificat en question est établi par une « personne accréditée », appelée certificateur énergétique, qui dispose d’une expertise spécifique en matière d’efficacité énergétique appliquée aux bâtiments. La formation, la supervision et l’accréditation des professionnels sont gérées par les régions avec des lois locales spécifiques.

Ce qu’il faut pour rédiger un APE

Les documents suivants sont nécessaires pour établir un certificat APE :

Planimétrie cadastrale ;

Relevé cadastral historique ;

La documentation certifiant la légitimité de la construction urbaine (qui peut être fournie par le propriétaire actuel, par le bureau technique de la municipalité où se trouve la propriété ou par l’entreprise de construction qui l’a construite).

Il s’agit notamment d’une tâche qui se confie à un expert en matière de vérification DPE à l’image de VERIF-DIAG. D’ailleurs, la société possède une équipe ayant reçu une formation spécialisée, priorisant ainsi la rigueur et la qualité des inspections effectuées. Une démarche personnalisée et la mise en avant de la technologie avancée sont au rendez-vous.

Un document souvent sous-estimé et objet de litiges juridiques

Ce document, souvent sous-estimé, est au contraire fondamental pour ceux qui doivent acheter une maison (ou la louer), car il peut fournir de nombreuses informations utiles à l’évaluation correcte d’un achat. À condition, bien sûr, qu’il soit rédigé consciemment et correctement. Par ailleurs, les coûts de gestion de la maison dépendront également de ce certificat. L’APE est en effet utilisé pour estimer la performance énergétique d’une unité de construction individuelle, en évaluant à la fois l’efficacité de l’enveloppe dans sa capacité à limiter les échanges de chaleur avec l’extérieur, et l’efficacité des systèmes de chauffage et de climatisation. Le professionnel évaluera également les murs, les fenêtres ou toute surface qui constitue une limite entre l’environnement interne et externe, comme les plafonds si nous nous trouvons dans un penthouse ou le sol si nous nous trouvons au rez-de-chaussée. Grâce à ces évaluations, nous pourrons comprendre s’il y a des pertes de chaleur vers l’extérieur ou de la fraîcheur en été, et prendre les mesures nécessaires avec les coûts d’adaptation et d’efficacité qui en découlent.

Toutes les informations dans les annonces

C’est pourquoi l’APE doit être préparé avant même que le bien ne soit mis en vente. Les annonces des professionnels affichent toutes les informations de manière précise et transparente. Les informations contiennent des classes énergétiques : de G (le pire) à A (le meilleur). Une classification énergétique incorrecte ou incohérente peut donner lieu à une demande de dommages-intérêts de la part de l’acheteur, bien que la jurisprudence n’ait pas encore tranché sur ce point. L’affaire n’entraînerait pas l’annulation de l’acte.